Un atelier organisé par le projet H2020 MED-GOLD vise à assurer une compréhension mutuelle entre les 
climatologues et les agriculteurs afin de réussir le développement de services climatologiques pour l'agriculture
Les partenaires MED-GOLD se sont réunis le lundi 11 février dernier à Bruxelles à l'occasion d'un atelier 
participatif sur les perspectives des utilisateurs.L’atelier avait pour objectif d’élaborer une définition centrée
sur l’utilisateur des concepts climatiques qui sont importants dans le contexte décisionnel des utilisateurs du
secteur de l’agriculture.Cependant, comme ces concepts ne sont pas toujours compris de la même façon par les 
scientifiques et les agriculteurs, ils sont souvent responsables du manque de compréhension entre les deux 
communautés.
L'absence d'une terminologie commune et convenue, à laquelle sont également confrontées d'autres initiatives en 
cours liées aux services climatologiques, a été identifiée dès les premières étapes du projet MED-GOLD, lorsque 
nos partenaires du secteur vitivinicole et viticole ont manifesté leur volonté d'utiliser les prévisions 
climatologiques aussi longtemps que leur fiabilité était d'au moins 70% pour les prévisions saisonnières 
et de 80% pour les prévisions à plus long terme.Dans ce contexte, bien que le terme fiabilité soit clair pour 
les utilisateurs, c’est-à-dire une prédiction fiable, l’interprétation des climatologues est différente car ils 
ont la tendance à considérer une prédiction comme fiable si le pourcentage de probabilité prévu est correct, en 
moyennele même pourcentage de fois: ni plus, ni moins. Autrement dit, si la prévision donne 50% de probabilité de
pluie, cette prévision doit être correcte dans 50% des cas (dans ce cas, la fiabilité est indépendante du 
pourcentage prévu). Des interprétations disparates similaires s’appliquent à d’autres termes, tels que la 
compétence des prévisions climatiques, qui, bien qu’il s’agisse d’un concept clé pour décider si une prévision 
particulière doit ou non être appliquée à la prise de décision, est totalement inconnue par la communauté des 
utilisateurs.

L'une des principales conclusions de l’atelier est que la terminologie est essentielle pour le succès du 
co-développement des services climatologiques.Cependant, plutôt que de s'en tenir aux concepts techniques utilisés
par les scientifiques, il est impératif que cette terminologie soit discutée et développée conjointement par les 
utilisateurs et les scientifiques afin de permettre une compréhension commune des concepts clés pertinents pour la 
prise de décision des utilisateurs. En ce sens, MED-GOLD travaille actuellement sur l’élaboration d’un glossaire 
visant à trouver un terrain d’entente. Un processus de coproduction efficace des services climatologiques est donc
nécessaire pour transformer les informations climatologiques dans une valeur ajoutée nécessaire pour les 
utilisateurs du secteur agricole. Il est également important que les deux communautés comprennent que ce qui était
considéré comme normal dans le passé est en train de changer et que les connaissances traditionnelles utilisées 
pour guider les pratiques agricoles ne fonctionnent plus dans la nouvelle situation normale créée par le 
changement climatique.